Santé & Bien être

CBD et acné : les bienfaits du cannabidiol sur la peau

peau_cbd

Le CBD sur la peau : effets et avantages


Le cannabidiol est un phytocannabinoïde produit par les plantes de cannabis sativa. Elle n’a pas de propriétés psychoactives et est utilisée en médecine, en pharmacologie et en cosmétique pour ses nombreuses propriétés thérapeutiques.

Parmi les principaux, citons :


Propriétés anti-inflammatoires

Propriétés antibactériennes

Propriétés anxiolytiques

Propriétés neuroprotectrices

Propriétés analgésiques

Propriétés antioxydantes

Ce sont ces dernières propriétés qui en font le nouvel ingrédient actif idéal pour les sérums et les crèmes anti-âge. Il existe de nombreux cosmétiques à base de CBD, notamment des crèmes pour le visage, des crèmes pour le corps et des baumes à lèvres. Ce sont tous des produits extrêmement élastiques, émollients et hydratants, tout en ne graissant pas du tout la peau.

Cependant, l’huile de CBD pure est le produit le plus adapté à l’utilisation de l’ingrédient actif sur la peau. Vous pouvez l’utiliser tel quel deux fois par jour sur les rides d’expression pour les atténuer. Vous pouvez aussi l’utiliser comme un stimulant et diluer deux gouttes dans votre crème hydratante.

Le cannabidiol protège très bien contre toutes les formes de stress oxydatif, il est donc aussi particulièrement efficace en massage sur le cuir chevelu en cas d’éclaircissement ou de chute des cheveux.

Étant un puissant anti-inflammatoire et analgésique, le CBD pour la peau fonctionne également en cas de contractures musculaires. Il suffit de diluer quelques gouttes dans votre huile de massage habituelle et de se concentrer sur la zone concernée pour bénéficier de ses effets relaxants et apaisants.

Le CBD et le psoriasis


Les propriétés anti-inflammatoires du CBD le rendent particulièrement utile pour traiter les inflammations cutanées. En particulier, il peut inhiber l’une des affections inflammatoires par excellence, le psoriasis.

Il s’agit d’une affection cutanée désagréable et gênante causée par une inflammation chronique et une hyperprolifération des kératinocytes. Elle provoque des démangeaisons accompagnées de rougeurs, de pustules et de desquamations dans différentes zones du corps, notamment les articulations, le cuir chevelu et les coudes.

Il s’agit d’une maladie chronique, qui touche plus de 100 millions de personnes dans le monde et qui est causée par un déséquilibre du système immunitaire.

A lire aussi :  Que révèlent les tests de CBD et les examens de la salive ?

En plus d’évacuer la situation aiguë, le CBD est capable de limiter la prolifération des kératinocytes, empêchant ainsi la croissance de nouvelles plaques psoriasiques et contenant la maladie. Il soulage également les démangeaisons et la douleur des plaques, ce qui rend plus supportable l’évolution parfois longue de cette affection cutanée.

La capacité du CBD à améliorer le psoriasis, et toutes ses propriétés thérapeutiques en général, proviennent de sa capacité à interagir avec notre système endocannabinoïde. Ce système, formé par un réseau de récepteurs, régule plusieurs de nos fonctions physiologiques, y compris le fonctionnement biologique des cellules de la peau.

Le CBD est capable de communiquer avec les récepteurs cannabinoïdes du système et de rétablir l’équilibre des cellules de la peau qui ont été déséquilibrées pour une raison quelconque. Son action régulatrice et équilibrante touche également le système immunitaire, qui est considérablement renforcé et les rechutes sont évitées.

Les mêmes mécanismes d’action le rendent efficace pour traiter l’eczéma et diverses formes de dermatite.

Qu’est-ce que l’acné ?


L’acné est un trouble cutané invalidant causé par une altération de l’état des follicules pilo-sébacés, responsables de l’apparition de points noirs, de kystes, de nodules et de boutons.

Au niveau dermatologique, on peut distinguer quatre types d’acné, qui présentent des caractéristiques différentes :

Acné légère ou comédonique : il s’agit d’une forme d’acné légère, avec une prédominance de petits boutons et de comédons, ou points noirs. Elle peut être transitoire et causée par un élément extérieur tel qu’un aliment ou un produit.

L’acné papulo pustulosa : il s’agit de la forme d’acné la plus courante, surtout à l’adolescence. Elle se présente sous la forme d’une abondance de papules et de pustules (boutons remplis de pus) et peut être douloureuse. Elle est souvent causée par des déséquilibres hormonaux et tend à disparaître après l’adolescence.

Acné à nodules kystiques : en plus des boutons, il peut y avoir des nodules ou des kystes sous-cutanés qui peuvent endommager les cellules de la peau et créer des cicatrices permanentes. Ce n’est pas une forme très courante mais elle peut être particulièrement douloureuse et difficile à traiter.

Acné conglobata : il s’agit de la forme d’acné la plus grave, avec de nombreux kystes et nodules sous-cutanés. Il s’agit d’une forme chronique d’acné qui dure jusqu’après l’âge de 30 ans, laisse des cicatrices et est particulièrement douloureuse et très difficile à traiter. Elle peut également être le résultat d’une acné qui n’a jamais été traitée ou qui a été traitée avec des produits contenant les mauvais principes actifs, qui ont amplifié l’inflammation au lieu de l’éteindre.

A lire aussi :  Les promesses thérapeutiques et médicinales de l'huile de CBD

Symptômes, causes et traitement de l’acné


Les symptômes de l’acné sont facilement reconnaissables, ce sont des boutons plus ou moins étendus, qui ont tendance à augmenter et à persister au-delà d’un mois. Pour obtenir un diagnostic correct, il est toutefois important de consulter un dermatologue qui utilisera son expertise spécifique pour déterminer :

Le type d’acné

L’état de l’acné (légère, modérée, grave, chronique)

Les causes potentielles spécifiques de l’acné en fonction du tableau clinique de chaque patient.

Mais quelles sont les principales causes ?

Il y a certainement une inflammation des glandes sébacées qui provoque une production excessive de sébum.

Ou une infection bactérienne des follicules pilo-sébacés, entraînant une kératose folliculaire.

Quelle que soit la cause du problème, il est important de recevoir un diagnostic précoce afin que l’acné puisse être traitée immédiatement.

Le traitement de l’acné peut être de différents types et est toujours adapté à l’état et aux besoins particuliers du patient.

Les produits topiques anti-inflammatoires et kératolytiques, qui dissolvent le bouchon formé par la production excessive de sébum et d’autres produits acides de la peau, sont généralement utilisés pour toutes les formes d’acné légère.

Le traitement local est généralement appliqué deux fois par jour et peut impliquer l’utilisation d’une ou plusieurs pommades, en fonction des besoins spécifiques.

Il existe également des remèdes naturels qui peuvent être utiles en cas d’acné légère. Par exemple, la farine d’avoine colloïdale, ou l’huile d’arbre à thé, une huile essentielle aux propriétés antibactériennes qui aide à assécher les points noirs et à purifier la peau de l’excès de sébum.

Dans les formes plus lourdes d’acné, des médicaments par voie orale, évalués par un dermatologue, peuvent être utilisés en association avec un traitement local. Parfois, l’acné féminine, si elle est associée à un trouble hormonal, est traitée par des médicaments œstrogènes et anti-androgènes.

A lire aussi :  L’huile de chanvre contre la douleur : ce que vous devez savoir sur le CBD

Comment vaincre l’acné grâce au CBD


Plusieurs études indiquent que le CBD pourrait être une excellente molécule pour traiter l’acné. C’est grâce à son interaction avec le système endocannabinoïde, que nous avons décrit ailleurs, que le CBD contrecarre l’excès de sébum.

En plus de limiter la production de sébum par les glandes sébacées, les produits à base de CBD pourraient être en mesure de rétablir le déséquilibre qui sous-tend la surproduction de lipides.

Le cannabidiol possède également d’autres propriétés qui contribuent positivement au traitement de l’acné. En particulier, les propriétés anti-inflammatoires, qui apaisent la douleur et les démangeaisons des boutons. Et des propriétés antibactériennes, qui stoppent la prolifération des bactéries et des infections.

L’huile de CBD à large spectre contient également un profil terpénique, qui est généralement très sélectionné.

Les terpènes sont des molécules présentes dans les plantes de cannabis sativa, qui non seulement donnent aux plantes leur arôme typique, mais ont également de nombreuses propriétés thérapeutiques. Ils contribuent à renforcer les propriétés anti-inflammatoires et antibactériennes du CBD.

Parmi les différents produits à base de CBD disponibles sur le marché, l’huile de CBD est la meilleure pour traiter un trouble cutané tel que l’acné. Il peut être appliqué directement sur les zones affectées, de préférence deux fois par jour.

Comme vous le savez peut-être, l’huile de CBD peut être trouvée en différentes concentrations. Nous l’offrons, par exemple, à 3, 10 et 24%.

Pour une acné légère, 3% d’huile de CBD devrait suffire. Pour les cas plus complexes, vous pouvez opter pour 10 ou 24% en fonction de la gravité du problème.

Il est important de consulter votre dermatologue avant de commencer à utiliser le CBD pour la peau. Il sera en mesure de nous conseiller sur le dosage correct et d’anticiper toute interaction désagréable avec d’autres pommades ou médicaments que nous utilisons.

Il est essentiel d’utiliser le CBD de manière constante, deux fois par jour pendant au moins deux semaines, afin d’évaluer ses véritables effets bénéfiques.