Santé & Bien être

Le CBD et les douleurs menstruelles

cbd_femme

Les trois quarts des femmes ressentent une certaine forme de douleur pendant leur cycle menstruel, et pour 10 % d’entre elles, la douleur est invalidante au point d’affecter complètement leur vie quotidienne.


En termes médicaux, cette affection est connue sous le nom de « dysménorrhée » et peut mettre la vie de toute femme en danger.
La douleur résulte des contractions naturelles de l’utérus pour se débarrasser des cellules endométriales inutilisées.

Est-il possible de réduire naturellement les douleurs menstruelles ? La réponse est oui, et cela s’appelle le cannabidiol.

La douleur causée par les crampes menstruelles varie en intensité d’une femme à l’autre.

Alors que certaines femmes ne signalent que peu ou pas de crampes menstruelles, d’autres peuvent ressentir des douleurs débilitantes.
Parfois, cette douleur est si intense et prolongée qu’elle peut provoquer de l’anxiété, une dépression, une absence au travail et avoir un impact négatif global sur la santé et le bien-être.

Outre les facteurs directement liés au cycle, d’autres facteurs peuvent contribuer à la douleur des crampes menstruelles. Il peut s’agir d’une mauvaise alimentation, de stress émotionnel et d’un manque d’exercice.
Il existe également des preuves suggérant qu’elles sont de nature héréditaire.

Les crampes menstruelles peuvent être à la fois distrayantes et gênantes.
Environ 10 % des femmes ayant des menstruations souffrent de douleurs si intenses qu’elles doivent s’absenter du travail ou de l’école.

Dans cet article, nous allons voir comment et pourquoi vous pouvez utiliser le CBD pour soulager les crampes menstruelles.

L’action antidouleur du CBD pour les douleurs menstruelles


Le cannabidiol (CBD) est de plus en plus populaire auprès des femmes qui souhaitent soulager les douleurs menstruelles sans nécessairement recourir aux analgésiques courants. Le cannabidiol est étudié depuis longtemps pour le traitement de nombreuses formes de douleur, notamment les douleurs neuropathiques et chroniques.

A lire aussi :  LE CBD : Quels sont les effets secondaires potentiels ?

Récemment, l’intérêt scientifique s’est également porté sur le cannabidiol, qui est utilisé spécifiquement pour combattre les douleurs menstruelles.

En effet, le cannabidiol agit faiblement sur les récepteurs cannabinergiques CB1 et CB2 mais est capable d’interagir avec plusieurs neurotransmissions du système nerveux central.

Par exemple, son implication potentielle dans la régulation du tonus de l’adénosine endogène a été rapportée. En effet, les effets antidouleur du CBD de haute qualité semblent être antagonisés par des substances qui inhibent les récepteurs A1 de l’adénosine.

Ces récepteurs sont fortement impliqués, tant au niveau périphérique que central, dans la transmission et la chronification de la douleur.

C’est pourquoi de plus en plus de femmes se tournent vers les produits contenant du CBD. Il existe désormais une telle variété de produits sur le marché qu’ils peuvent répondre aux besoins de chacun. L’important, cependant, est comme toujours de rechercher et d’acheter des produits certifiés qui sont le résultat d’un cycle de production contrôlé et rigoureux.

Le CBD et les menstruations


Les douleurs provoquées par les menstruations sont dues à des substances chimiques appelées prostaglandines. Leur augmentation, qui culmine les jours de menstruation, provoque une inflammation, des saignements et des douleurs.

Lorsque la douleur se manifeste, de nombreuses personnes ont recours à l’ibuprofène ou à d’autres anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS). Ceux-ci agissent en inhibant l’enzyme responsable de la production de prostaglandines (COX-2).

Cela signifie que les AINS pourraient potentiellement diminuer tous les symptômes aggravés par les prostaglandines – notamment l’inflammation, les contractions et la douleur.

Malheureusement, les AINS peuvent aussi avoir des effets secondaires gastro-intestinaux graves, c’est pourquoi ils doivent être utilisés avec modération dans tous les cas. Dans certains cas, les personnes souffrant de certains problèmes digestifs doivent les éviter complètement. Le CBD peut également constituer une meilleure alternative aux AINS pour de telles conditions.

A lire aussi :  Comment utiliser le CBD en toute sécurité : la posologie

Récemment, les scientifiques ont découvert que – comme les AINS – le CBD inhibe également l’enzyme produisant les prostaglandines. Cependant, contrairement aux AINS, le CBD inhibe préférentiellement la COX-2 plutôt que la COX-1, ce qui signifie que ses bienfaits anti-inflammatoires n’ont pas d’effets secondaires gastro-intestinaux. En diminuant les niveaux de prostaglandine pendant les menstruations, on peut réduire l’inflammation, la douleur et les crampes.

À cela s’ajoute le fait que les crampes menstruelles sont exacerbées par les contractions des muscles qui tapissent l’utérus – et les cannabinoïdes sont largement reconnus pour détendre ces muscles. Le THC et le CBD ciblent tous deux différents récepteurs intégrés dans le tissu musculaire et, en le relaxant, diminuent les contractions.

Les méthodes de prise de CBD peuvent être variées : huiles, cristaux, pommades, crèmes, onguents, comprimés, aliments. Tout dépend du confort souhaité et des besoins de l’utilisateur. Depuis peu, dans les pays anglo-saxons, on trouve des coussins de cannabis : des préparations à placer directement au contact des muqueuses et des muscles pour une efficacité immédiate et un soulagement rapide.

Et si la douleur ne disparaît pas ?


Pendant trop longtemps, le cycle menstruel a été associé à des douleurs inéluctables et les gens pensent qu’il est « normal » de souffrir pendant quelques jours. C’est une erreur et, dans certains cas, c’est dangereux car cela conduit à une sous-estimation potentielle de graves problèmes de santé en cours. Parlez-en à votre médecin : parfois, des crampes douloureuses et/ou des saignements abondants peuvent être le signe d’un problème plus grave comme l’endométriose (dont la douleur peut être soulagée par les cannabinoïdes).

A lire aussi :  Huile de CBD : Combien de gouttes d'huile de CBD dois-je prendre ?

Nous vous encourageons à parler à votre médecin de vos symptômes et d’un éventuel traitement, à base d’AINS, de cannabinoïdes ou d’autres remèdes, afin d’exclure d’autres problèmes de santé, en particulier si vos symptômes ne s’améliorent pas avec le temps. Même dans les cas les plus graves, votre médecin peut également vous aider à déterminer s’il existe des interventions chirurgicales ou hormonales qui pourraient être plus efficaces.